Les avantages du bilinguisme précoce

“Une seule langue ne suffit pas à décrire la richesse du monde.”Ilya Prigogine, Prix Nobel

La stimulation intellectuelle développe les capacités d’abstraction en formant les enfants à un double système de pensée, la compréhension du fonctionnement des langues, la curiosité, le goût pour l’hypothèse…

Une personne bilingue est habituée à désigner la même réalité par deux formes linguistiques (elle prend ainsi conscience de l’arbitraire du signe).

Cela la rend plus facilement apte à :

• l’analyse (en mathématiques en particulier),

• la maîtrise de l’orthographe (elle sait distinguer les signes, les comparer),

• l’apprentissage ultérieur de nouvelles langues.

La préservation des capacités phonatoires des enfants s’estompe avec le monolinguisme. En effet, le fait de n’entendre et de ne savoir parler qu’une seule langue restreint très rapidement les capacités de l’enfant dans la perception et la prononciation de sons (phonèmes) étrangers au français.

L’ouverture des bilingues vers d’autres cultures et modes de pensée développe la curiosité, la tolérance, l’acceptation et la découverte de la différence, etc.

« Il ne s’agit pas seulement de la capacité à apprendre, mais d’une attitude face à l’apprentissage : le bilingue sera plus prêt à accueillir la nouveauté, à admettre qu’il s’est trompé, à accepter qu’il peut y avoir plusieurs réponses à une question ». A. Wurm, polyglotte, in « Pour l’éducation bilingue », Anna Lietti.

Atouts du bilinguisme français-occitan / ATOTS DES BILINGUSME FRANCES-OCCITAN

L’Occitan est la langue la plus voisine du Français et donc la plus facile à acquérir, d’autant plus qu’il est encore partout présent dans la famille, dans le pays et même de façon passive dans la vie des enfants. En pays occitan, aucune autre langue étrangère au territoire ne peut fournir un accès aussi facile au bilinguisme.

L’occitan est une langue romane centrale qui a donc le plus de points communs avec les autres langues de la même famille ce qui facilite la compréhension des langues latines voisines : Italien, Espagnol, Catalan, Portugais.

L’occitan permet de maîtriser des phonèmes utiles à d’autres langues qui n’existent pas en français et d’acquérir l’accent mobile des langues romanes mais aussi germaniques, slaves… l’apprentissage d’autres langues s’en trouve facilité.

Donner accès à la langue et à la culture occitanes, découvrir les traces multiples de la civilisation dont elles sont porteuses, c’est aider les enfants à mieux appréhender leur environnement naturel et culturel, c’est favoriser le maintien de la diversité culturelle, une richesse pour la France et l’Europe.

« Une langue présente dans l’environnement socioculturel de l’enfant, ou, plus encore, dans le patrimoine linguistique de la famille ou de la région où il est né impose tout à fait naturellement sa nécessité comme langue seconde si une autre est première ». Claude Hagège, linguiste, professeur au collège de France, in « L’enfant aux deux langues ».

Comments are closed